awebdel al ricoyot VIE ET ENERGIE > LA MEDITATION MERKABA      mise à jour le 26 11 17

merkaba méditation illumination

  sommaire :
  définitions et explications | respirations | notes et citations | sites techniques


awebdel al ricoyotDEFINITION ET EXPLICATIONS  


La merkaba est un champ de lumière généré par la rotation rapide de formes géométriques spécifiques qui affectent simultanément le corps et l'esprit d'un individu. C'est aussi avec un h à la fin du mot, un véhicule, à proprement parler étymologiquement un char ou chariot ou encore dans l'étymologie hébraïque un trône (celui de dieu) ou un palais dans le ciel, qui peut aider le corps, l'âme et l'esprit, à accéder et à expérimenter d'autres niveaux de réalité, d'autres espaces-temps, niveaux de conscience ou potentiels de vie. Pour les Égyptiens contemporains, la barque d'Isis s'appelle aussi merkaba.
hiéroglyphe merkaba véhicule soucoupe - mer : désigne une lumière ou plutôt deux champs de lumière à rotation opposée qui occupe le même espace et qui sont générés lorsqu'un individu respire selon certaines méthodes. Esprit
- ka : esprit ou double spirituel qui naît en même temps que l'humain et qui survit après la mort chez les anciens égyptiens. Partie de l'âme qui voyage dans les cieux.
- ba : corps, ou interprétation de l'esprit de sa propre réalité, ou encore l'âme représenté sur les murs des tombes égyptiennes sous la forme d'un oiseau à tête humaine. Partie de l'âme attachée au corps.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Merkabah _ https://en.wikipedia.org/wiki/Merkabah_mysticism (english)

« La mention du Ka me rappelle Tom Kenyon et son ouvrage le Manuscrit de Madeleine dans lequel il décrit les enseignements alchimiques des Egyptiens dans leur quête pour l'immortalité. Ils comprirent que chacun de nous possède 3 corps : le Khat ou corps physique, le Ka ou corps de lumière, et le Ba ou âme céleste, ou encore Moi supérieur. Par des pratiques alchimiques, un travail intérieur et profond, ils aspiraient à activer les chakras de chaque corps, envoyant ainsi l'énergie vers un chemin de connexion central, le Djed, lequel djed pilier égyptien colonne vertébraleest positionné le long de la colonne vertébrale. Le processus, connu sous le nom de "montée du Djed", est clairement synonyme de la résurrection des morts, ou transformation de la conscience de base en conscience d'or de l'illumination... Afin d'atteindre l'immortalité, l'on enseignait qu'un alignement devait s'opérer entre l'énergie à l'intérieur du Djed et le Ba, le Moi supérieur ou identité spirituelle. Lorsque ce mariage a lieu, un influx d'énergie se produit dans le Ka, l'allumant afin qu'il produise un vêtement ou un manteau doré. Le corps d'immortalité a été créé ainsi.»
Le retour du féminin, C. R. Page, Alphée 2009, pp. 23-24.

Djed : http://su-asti-gil.over-blog.com/article-pilier-djed-colonne-de-vie-38515745.html

Il faut distinguer merkaba et merkabah : merkaba signifie conscience activée et décrit une personne qui a connecté son corps de lumière spirituelle terrestre à celui angélique de quatrième dimension voire au-delà. C'est l'illumination. Tandis que le mot merkabah signifiant un chariot ou un moyen de transport, décrit le fait de voyager en conscience par voyage astral ou bilocation. C'est le fait d'utiliser la conscience pour voyager dans la troisième dimension. C'est un véhicule, le vêtement qui contient l'âme cachée.

Tout corps physique vivant est entouré d'un double tétraèdre ou de 2 pyramides à 4 faces qui tournent chacune dans un sens (une pyramide magnétique, féminine, en lien avec le corps émotionnel, tournant dans le sens horaire et une électrique liée au mental, de sens antihoraire) + une troisième fixe correspondant au corps physique même. Chaque individu est ainsi une merkaba. On peut ainsi représenter la merkaba sous la forme du sceau de Salomon ou étoile de David en 3 dimensions.


méditation merkaba étoile de david 3d incal

La méditation merkaba est une technique avancée de respiration du prâna visant à recréer le champ énergétique cristallin de l'humain éveillé. Elle consiste en la visualisation de figures géométriques sacrées qui alignent ensemble le corps, le coeur et l'esprit et elle est associée à des mudras (positions des mains). Le corps de lumière ainsi créé est la véritable conscience.

A l'inspire on visualise un tétraèdre (ou pyramide) dont le sommet se situe à la distance d'une main au-dessus du crâne et dont la base passe par les genoux. Chez l'homme, l'une des arêtes est dirigée devant lui, et une des faces pour une femme. La pyramide pointant vers le haut est masculine. A l'expire, on visualise un tétraèdre orienté vers le bas, pointe en dessous des pieds tandis que la base passe au niveau du plexus solaire, à quelques centimètres au-dessus du nombril. L'une des arêtes est située derrière l'individu masculin tandis que chez une personne dotée d'une énergie à majorité féminine, l'arête se situe devant. La figure pointant vers le bas est féminine. Dans la position du lotus, le tétraèdre du haut englobe tout le corps.


merkaba masculincôté pôle yang masculin merkaba féminin côté pôle yin féminin


Le champ d'énergie ou corps de lumière se déploie autour du corps avec un diamètre de 17 m environ et ressemble à la structure d'une galaxie ou à l'image que nous nous faisons d'une soucoupe volante.

soucoupe volante ovni aura corps éthérique

Ces champs d'énergies géométriques tournent normalement autour de nos corps pratiquement à la vitesse de la lumière, mais pour la plupart d'entre nous, ces champs se sont ralentis ou se sont arrêtés à cause d'un manque d'utilisation.


awebdel al ricoyotRESPIRATIONS ET MUDRAS 


Les 17 premières respirations de la merkaba selon Claude Tracks :
« Telles que je les ai comprises grâce à l'enseignement de Drunvalo Melchizedek.

Commencez par vous relaxer et à tendre au maximum vers un état d'amour inconditionnel. Il est important de bien se tenir droit afin d'optimaliser la circulation de l'énergie. Pour les six premières respirations, vous allez faire ce que l'on appelle un «mudra». À cette fin, posez vos mains de manière à avoir les paumes intérieures dirigées vers le haut. Détendez vos doigts, et faites attention qu'ils ne se touchent pas les uns les autres.

Pour les six premières respirations, visualisez votre corps entouré de deux tétraèdres imbriqués (pyramides à quatre faces).
À L’inspire, on visualise un tétraèdre dont le sommet se situe à la distance d'une main au-dessus de notre crâne, et dont la base nous passe au niveau des genoux. L’un de ses côtés est dirigé devant nous pour les personnes dotées d'une énergie à majorité masculine, et derrière nous pour les personnes dotées d'une énergie à majorité féminine.

Le tétraèdre pointé vers le haut est le tétraèdre masculin.

À l'expire, on visualise un tétraèdre dont le sommet est orienté vers le bas, en dessous de nos pieds. Sa base passe à hauteur du plexus solaire (poitrine). L'un de ses côtés est dirigé derrière nous pour les personnes dotées d'une énergie à majorité masculine, et devant nous pour les personnes dotées d'une énergie à majorité féminine. Le tétraèdre pointé vers le bas est le tétraèdre féminin.

Lorsque vous vous asseyez en lotus, le tétraèdre dirigé vers le haut englobe tout votre corps.

1 - Positionnez vos mains pour le premier mudra. Joignez légèrement vos pouces et vos index. Fermez les yeux. Inspirez profondément à la manière des Yogis (d'abord par le ventre, ensuite par le diaphragme, et finalement par la cage thoracique) durant huit secondes. Visualisez la pyramide qui se remplit d'une lumière blanche qui remplit tout votre corps. Ensuite, sans interruption, dans le même rythme, expirez yogiquement (d'abord par le ventre, ensuite par le diaphragme, et finalement par la cage thoracique) durant huit secondes et visualisez le tétraèdre pointé vers le bas qui se remplit d'une lumière blanche. Ensuite, retenez votre respiration pendant cinq secondes et détendez-vous. Croisez vos yeux (louchez), dirigez votre regard vers le haut, et rabattez-le vers le bas le plus vite possible. Simultanément au rabattement, visualisez l'énergie blanche qui sort de l'apex (la pointe) du tétraèdre dirigé vers le bas, qui jaillit dans la Terre.

Lors de l'expulsion de l'énergie, vous êtes, sensé ressentir une sorte de frémissement électrique qui parcourt votre colonne vertébrale. Il s'agit d'une sorte de nettoyage de votre système énergétique lié au mudra que vous venez de créer (contact du pouce et d'un des autres doigts). Une fois que vous avez ressenti cette «vague de frisson», passez à la respiration suivante. Toutefois, je tiens à préciser qu'il n'est pas évident de ressentir ce «nettoyage» au début. Personnellement, je passe à la respiration suivante, même si je ne le ressens pas.

2 - Pour cette deuxième respiration, tout est identique à la première excepté que vous changez de mudra avant de commencer à inspirer. Vous touchez légèrement vos pouces et vos majeurs.

3 - Identique. Léger contact entre les pouces et les annulaires.

4 - Identique. Léger contact entre les pouces et les auriculaires.

5 - Identique. Retour au léger contact entre les pouces et les index de la première respiration.

6 - Identique. Retour au léger contact entre les pouces et les majeurs de la deuxième respiration.

7 - Oubliez les deux tétraèdres et visualisez le canal pranique qui traverse votre corps. Le mudra utilisé sera le même pour les sept respirations suivantes. Il connecte vos pouces avec vos majeurs et vos index. Durant l'inspiration de huit secondes, visualisez le tube pranique se remplissant d'une lumière blanche simultanément par le haut et par le bas. L'énergie provenant des deux sources se rejoint au nombril (3ième Chakra). Imaginez une boule de lumière blanche d'une grosseur comparable à un pamplemousse. Elle va grossir rapidement jusqu'à atteindre, à la fin de l'expir, un diamètre égal à la hauteur du livre que vous avez entre les mains. L'expire dure également huit secondes. Il n'est plus nécessaire de retenir votre respiration entre l'expire et l’inspire, ni de ressentir la «vague de frissons électriques».

8 - Identique à la 7ième respiration. À la fin de l'expiration, la boule de lumière autour du nombril atteint sa taille maximum (semblable à une balle de volley-ball). Cette taille varie selon les personnes. Pour connaître la taille de la vôtre, prenez la distance entre le bout de votre doigt le plus long et votre poignet.

9 - La boule de lumière garde la même taille, mais devient de plus en plus lumineuse.

10 - Votre boule reçoit tellement d'énergie qu'elle devient de plus en plus dorée durant l'inspiration. Commencez à expirer en laissant juste s'échapper un peu d'air entre vos lèvres par un souffle puissant. Ce jet d'air va agrandir la boule jusqu'à englober tout votre corps. (cf. l'homme de Vitruve de Léonard de Vinci)

Paradoxalement, il est important de réaliser que la petite boule centrée sur le nombril est toujours là. Elle est en fait plus brillante que la boule de Leonardo.

Il - Comme nous l'avons fait pour la petite boule, nous remplissons la grande boule d'une énergie de plus en plus lumineuse.

12 - Identique à la respiration 11.

13 - Identique à la respiration 11.

14 - Cette 14ième respiration va nous permettre de passer de la troisième dimension à la quatrième dimension. Durant les 13 respirations précédentes, notre boule d'énergie était centrée sur le 3ième Chakra qui nous lie à la 3ième dimension. Si nous désirons nous ancrer dans cette dimension, il n'est pas nécessaire d'aller jusqu'à la 14ième respiration.

Comme nous désirons nous habituer progressivement à passer à la quatrième dimension (la dimension Christique), il ne nous reste plus qu'à centrer cette boule d'amour sur notre quatrième Chakra... Celui du coeur.

Pour ce faire, nous commençons par modifier complètement la position de nos mains. Vous trouverez de nombreuses représentations du Bouddha dans cette position. Vos mains sont l'une sur l'autre en dessous de votre nombril, les paumes dirigées vers le haut. Pour les êtres à prédominance masculine, vous placerez votre main gauche dans votre main droite, avec vos pouces qui se touchent légèrement. Pour les êtres à prédominance féminine, vous placerez votre main droite dans votre main gauche avec vos pouces qui se touchent légèrement.

Au début de l'inspiration de huit secondes, déplacez le point de rencontre de l'énergie venant du haut et de celle venant du bas. Le nouveau point de rencontre se situe... au Chakra du coeur. Sentez votre tube qui capte cette énergie venant du bas et celle venant du haut. Ces énergies, cosmique et tellurique, se rencontrent au niveau du coeur. Le plus souvent possible dans vos journées, visualisez ce tube et ce flot incessant. Ce flot est à proprement parler votre lien à votre vie éternelle.

15 - Au moment de l'inspiration pensez le code «Vitesse égale».

Visualisez vos deux double tétraèdres tournent à une vitesse égale l'un par rapport à l'autre. Ne vous inquiétez pas si ce qui suit fait un peu mode d'emploi pour «vaisseau spatial». En fait c'est exactement le cas, vu que vous êtes en train d'activer votre Merkabah qui est un véhicule qui permet de voyager dans l'EspaceTemps. Votre corps sait très bien ce que vous êtes en train de faire. Il connaît la Merkabah, vu qu'il s'agit de sa nature profonde. Les codes que vous allez lui donner sont là pour le guider afin qu'il sache quelle Merkabah vous désirez utiliser.

À l'expiration, créez une petite ouverture entre vos lèvres, comme vous l'avez fait pour la lOième respiration. Expirez de la même manière avec une certaine force et ressentez les deux doubles tétraèdres qui tournent autour de vous.

Ce deuxième petit jet d'air au travers de vos lèvres est en quelque sorte une manière de mettre le moteur de votre Merkabah en marche.

16 - Au moment de l'inspiration pensez le code «34/21».

Cela signifie que votre double tétraèdre masculin fera 34 tours pendant que votre double tétraèdre féminin en fera 21.

À l'expiration créez à nouveau un petit trou entre vos lèvres et soufflez avec un max. de pression. Ce souffle va accélérer votre vitesse et stabiliser votre Merkabah qui prendra de plus en plus la forme suivante : un disque plat d'un diamètre de plus ou moins 19 mètres. Cela ressemble étrangement à l'image que beaucoup se font des soucoupes volantes. Lorsque l'on est en position de Lotus, on est assis dessus. Il touche la base de notre colonne vertébrale.

17 - Au moment de l'inspiration pensez le code «9/10».

Cela signifie que votre double tétraèdre masculin fera 10 tours pendant que votre double tétraèdre féminin en fera 9. Vous harmonisez ici la vitesse de votre Merkabah avec celle de l'électron qui tourne autour du noyau de vos cellules.

À l'expiration, créez à nouveau un petit trou entre vos lèvres et soufflez avec un max de pression. Ce souffle va accélérer votre vitesse et stabiliser votre Merkabah.

18 - La 18ième respiration vous sera communiquée en temps opportun.

Si votre moi supérieur sent qu'il est juste qu'il en soit ainsi, il vous la communiquera. Vous pouvez la trouver facilement sur Internet, mais soyez bien conscient encore une fois, que cette respiration vous fera littéralement disparaître de cette dimension.

Ensuite, relaxez-vous, et retrouvez petit à petit votre souffle habituel. Restez une dizaine de minutes dans cet Amour Inconditionnel. Faites bien attention à vos pensées. N'oubliez pas que dans la quatrième dimension, vos pensées se matérialisent instantanément. N'oubliez pas non plus que la Merkabah ne fonctionne réellement que si l'on ressent de l'Amour Inconditionnel d'une manière relativement sincère.

Une Merkabab dure plus ou moins 10 minutes et crée autour de vous un champ électromagnétique très puissant pouvant durer jusqu'à 48 heures.

En le faisant au moins une fois toutes les 24 heures, vous pouvez être sûr de la maintenir «vivante» à chaque instant. Après votre méditation, vous pouvez vous atteler à vos activités quotidiennes, bien qu'il puisse être aussi très intéressant de rester en méditation. Quoi qu'il en soit, n'oubliez pas que toutes vos pensées et vos visualisations sont renforcées. Soyez-en conscient !

Si vous n'avez pas envie de faire des respirations qui durent plus ou moins huit secondes, cela ne pose aucun problème. Ce qui compte, c'est qu'elles soient d'une durée plus ou moins égale.

Personnellement, je pratique une Merkabah avec mes petits changements personnels. Il me semble que nous sommes tous différents, et si après avoir testé cette Merkabah pendant un certains temps vous y effectuez des petits changements, just let it be. (laissez faire !) Juste pour vous donner un exemple, je ne ferme pas les yeux lors de la méditation.

Par contre un point très important, c'est que le double tétraèdre féminin (intérieur) ne tourne jamais plus vite que le double tétraèdre masculin. Si vous faites cela régulièrement, cela peut vous tuer physiquement à petit feu.

Je ne peux que vous conseiller le livre de Drunvalo Melchizedek L'Ancien Secret de la Fleur de Vie aux éditions Ariane qui vous en apprendra beaucoup plus sur le sujet.»


Cette méditation est tiré du livre Les dernière pièces du Puzzle ou Objectif 2012, C. Traks, CommuniCare, Collection 2012.

fleche neon http://pranique.com/merkaba.html: quasiment la même méthode avec variantes et tableau synthétique illustré


awebdel al ricoyotNOTES ET CITATIONS 


Lire aussi La pratique de l'illumination et la science de l'immortalité par les méditations merkaba, J. Spinetta, Lanore 2006.

L'aspect féminin de la merkaba est la voie de l'ouverture du coeur. « Il s'agit de connecter le conscient avec l'inconscient en faisant une plongée dans le puits de nos abysses intérieurs au fond duquel se trouve la source cachée de la lumière à laquelle les mayas ont donné le nom d'Hunab Ku. » p. 19.

« Pour les philosophes hindoues, nous serions incarnés pour libérer la lumière emprisonnée dans l'étau de la matière dense. Dans cette optique nous sommes sur la terre pour illuminer le corps physique.» p. 22.

« La matière est de la lumière en devenir. Le temps n'existant que dans le monde mental, seul existe le présent.» p. 25.

Le mental est le pôle électrique de l'âme, de la psyché, et masculin.
Le sentimental est le pôle magnétique, féminin.

Exercices pour recharger son plexus solaire qui est un centre vital à quelques centimètres au-dessus du nombril, en communication avec l'univers.« C'est un point d'attache du corps éthérique (le corps plus subtil qui transmet la vie au corps physique). Il se vide dès que nous laissons la peur, la colère et tous les sentiments négatifs nous envahir et nous nous vidons avec lui.» p. 29 :
- Poser sa main droite sur le plexus solaire et la main gauche par-dessus la droite. Visualiser que l'on se remplit des rayons du soleil en respirant profondément.
- Appuyer son dos contre un arbre en posant la main droite sur le plexus et la gauche à la même hauteur sur l'arbre, paume sur le tronc. Envoyer de l'amour à l'arbre, respirer profondément pour capter l'énergie qui en émane.
« C'est la qualité de l'amour que tu lui envoies qui conditionne la qualité de l'énergie que tu reçois. C'est ... la clé de l'échange avec toutes les forces de lumière dans l'univers.» « La tradition initiatique dit que le plexus solaire est un cerveau inversé. Il alimente en énergie l'autre cerveau situé dans la boîte crânienne. Si on ne sait alimenter le plexus en énergie, le cerveau se vide.» p. 30.

« L'âme est notre véhicule psychique grâce auquel nous expérimentons les pensées et les sentiments. Elle s'abreuve à la source de l'amour pur. Alors elle se dilate d'extase. L'esprit est l'étincelle divine pilotant nos différents véhicules. Il nous invite à sortir du temps pour récupérer notre conscience d'éternité, la seule réalité, la seule qui confère le bonheur véritable, obligatoirement permanent et hors du temps comme l'indique son étymologie : être à la bonne heure... Le bonheur, c'est être à l'heure du moment présent.» p. 32.

Le tube pranique relie l'homme au centre du soleil vers le haut et par la tête et par le bas via le périnée au centre de la terre mère. C'est lui qui établit le pont avec Dieu.
« Le long du tube pranique se trouvent des ouvertures appelés centres praniques. Chaque ouverture est protégée par une fine membrane appelée chakra... comme un filtre qui empêche les énergies négatives de pénétrer dans nos champs de lumière spirituels.» Mais sans exercice les chakras s'encrassent et le lien sacré est désactivé, la lumière ne peut plus nous pénétrer, les corps subtils se rétrécissent, notre lumière diminue et notre conscience s'éteint.« C'est l'absorption consciente du prana qui permet de réveiller la merkaba.» pp. 202-203.

pages internet à propos de la fleur de vie et du vesica pisces : http://fr.wikipedia.org/wiki/Vesica_piscis _ https://en.wikipedia.org/wiki/Vesica_piscis (english) + http://www.ka-gold-jewelry.com/french/p-articles/vesica-pisces.php + http://karma-world.blogspot.com/2008/06/vesica.html

+ la vraie fleur de vie http://www.dailymotion.com/video/x3taq2_fleur-de-vie_creation


fleur de vie différente de celle de drunvalo melchisedek
Variante de la Fleur de Vie

graine de vie
La Graine de Vie ( composante de la Fleur de Vie)

awebdel al ricoyotSITES EN LIENS 


http://fr.merkaba.org/ _ http://www.merkaba.org/ (english): introduction aux techniques sacrées merkaba, aux techniques d’activation, de méditation et de guérison.
http://www.drunvalo.net/ (english): site de Drunvalo Melchizédek, figure majeur mais apparemment manipulatrice de l'enseignement merkaba et auteur de l'ouvrage "l'ancien secret de la fleur de vie" et de "vivre dans le coeur". attention auteur et personnage controversé ! la fleur de vie dont il prend modèle est statique, voire de mauvaise augure et d'influence négative.
http://pranique.com/merkaba.html: les 17 respirations.


48 visites / hits depuis le 28 11 17



awebdel al ricoyot

ligne de basse